Les incendies en Australie: une catastrophe naturelle dévastatrice

incendies en Australie

Depuis quelques années, le monde fait face à des catastrophes naturelles provoquées par la pollution et surtout le réchauffement climatique. L’une des plus graves catastrophes naturelles que l’année 2019 a connue concerne, sans aucun doute, l’incendie en Australie. Mais, qu’est-ce qui s’est passé vraiment ? Quels sont les résultats de cet incendie ? Focus sur l’une des actualités du moment.

Quelles sont les causes des incendies en Australie ?

D’après les scientifiques, le dipôle de l’Océan Indien est lié avec cette situation catastrophique connue par l’Australie. En effet, durant cette saison, un des événements dipôles de l’Océan Indien le plus positif a été enregistré. Quelle est la signification de cette donnée ? Un dipôle de l’Océan Indien positif implique moins d’apparitions de situations météorologiques facteurs des températures chaudes et de pluie par rapport à la moyenne dans d’autres parties du pays.

Par ailleurs, durant la fin de l’année 2019, Australie connaissait une vague de sécheresse et de chaleur historique. En effet, en Nouvelle-Galles-du-Sud, par exemple, la pluviométrie affichait un taux moyen inférieur à 35% durant 34 mois, autrement dit à partir de janvier 2017 à octobre 2019. De plus, le 18 décembre 2019, la température maximale moyenne en Australie était de 41,9°C, la journée la plus chaude en Australie. Mais, cette température n’est rien comparée à la chaleur en Canberra, le 4 janvier 2020 avec un record de 44°C.

Comment s’est déroulé l’incendie en Australie ?

La catastrophe naturelle en Australie commença début novembre 2019 par le ravage des régions du Queensland et Nouvelle-Galles-du-Sud à cause des 150 incendies. Ces derniers concernaient 6 millions d’habitants. D’ailleurs, le chef du service d’incendie déclarait que c’était la semaine de feu de brousse la plus dangereuse connue par Australie. Durant ces incendies, Noosa, l’une des adresses touristiques phares en Australie a été également touchée. Mais, les incendies s’intensifient en fin décembre 2019 et début janvier 2020.

Après une courte impassibilité sur la ligne des incendies, le sud-est et le centre-est de l’Australie vivait une grande vague de chaleur due par l’aggravation des incendies. De ce fait, durant plusieurs semaines, les feux de forêts s’accroissent sur des milliers de kilomètres piégeant les animaux. Durant ce deuxième incendie, les États de Victoria et de Nouvelle-Galle- du-Sud sont gravement touchées par 120 incendies. Le 10 janvier 2020, l’Australie combattait encore contre 137 feux.

Quels sont les bilans des incendies en Australie ?

Australie a connu le pire incendie que le monde n’ait jamais vu. 80 000 km² ont été totalement ravagés par les incendies, depuis son apparition en septembre. 24 personnes au moins ont vu la mort en raison de ces incendies, sans classer les disparus. Par ailleurs, l’intoxication par fumée a touché 10 millions de personnes. Les incendies ont également détruit approximativement 2 000 personnes.

Concernant les animaux, les incendies en Australie ont tué plus d’un milliard d’animaux. Parmi ces animaux, 800 millions d’entre eux se trouvaient dans l’État de Nouvelle-Galles-du-Sud. Les animaux compatibilisés concernent uniquement les mammifères, les reptiles et les oiseaux, mais les chauves-souris, les insectes et les amphibiens n’ont pas été calculés.

Enfin, les incendies en Australie ont également occasionné des émissions de CO2 dans l’atmosphère. Selon l’étude faite par la Nasa, l’émission provoquée par les feux de brousses et de forêts est environ de 250 millions de CO2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *